CHARTE-ETHIQUE DU PRATICIEN


 I - Obligations Générales

 

 

I-1. Justification de l'enseignement : le praticien doit se justifier par un document, diplôme, attestation, ….signé(e) de son Enseignant.

 

I-2. Il s'engage à respecter l’enseignement et ses  principes : il s'engage à travailler toujours avec Honnêteté, Respect, Conscience et Amour.

 

I-3. Le praticien adapte sa pratique au consultant : le praticien est à l’écoute des besoins de la personne avec le plus grand respect, attention et bienveillance. Il tend à avoir une écoute active et empathique.

 

I-4. Conduite d'Accompagnement en pédagogie des Adultes : le praticien accompagne chaque personne à sa demande, dans la découverte de son chemin de vie.

Il l'encourage à développer ses compétences et ses talents dans une perspective d'autonomie, de responsabilité et d'évolution.

Le praticien ou l'Enseignant incitera la personne à faire appel à son libre-arbitre, à son discernement et à son potentiel personnel pour devenir l'acteur de sa vie.

 

I-5. Formation professionnelle : Formation initiale, formation continue.

Le Praticien passe lui-même par un processus d'ouverture et d'évolution personnelle.

Il a souci d'optimiser ses connaissances et ses acquis.

Le praticien aura à cœur de poursuivre son processus individuel de formation professionnelle par tous moyens à sa convenance, autodidaxie, séminaires, stages, conférences, formation qualifiante, e-learning…

 

 

II. Devoirs du praticien vis à vis de ses consultants

 

 

II-1. Attitude juste : Face à une personne désireuse de mieux-être ou en quête de clarté, d'authenticité ou en difficulté particulière, le praticien saura, par une attitude juste, faire preuve d’humilité sans s'ingérer ni interférer dans la vie du receveur, l'encourageant à prendre l'initiative sur le chemin de sa vie.

 

II-2. Traitements et activations : Le praticien traitera les personnes demandant des traitements ou des activations avec le plus grand respect vis à vis de leur dignité, de leurs besoins et de leurs valeurs individuelles.

Il aura le respect de l’individu dans ses dimensions physique, psychique et spirituelle.

 

II-3. Respect physique : Une session se donne par imposition des mains sur un receveur vêtu, les vêtements ne gênant ni la pratique ni son efficacité.

En cas de nécessité, elle peut se donner sans contact physique.

 

II-4. Respect des valeurs : Le Praticien déclare en son âme et conscience que la technique énergétique utilisée n’est ni une religion ni une secte, la personne recevant le traitement ou les activations est libre de ses croyances et convictions.

 

II-5. Respect de la confidentialité, Secret professionnel et Anonymat : Le praticien et l'Enseignant respectent la confidentialité des informations reçues de la personne pendant une session, un traitement ou une activation, quelle qu’en soit leur nature.

Le secret professionnel s'étend à tout ce qui a été vu, entendu ou compris au cours de la pratique ou des activations.

Il préserve l'anonymat des personnes qui le consultent ou l'ont consulté.

 

II-6. Accueil et Qualité des séances : Le Praticien fournit un endroit agréable, adapté, confortable et sécurisant.

Il se rend à domicile si la personne ne peut se déplacer.

Par une brève description, il informe la personne de ce qui se passe pendant une session.

 

II-7. Relation de pairs entre les deux parties : Le praticien se doit d'attirer l'attention du consultant sur sa responsabilité propre, sur la nécessité d'une coopération active et permanente. et sur ses capacités d'autonomie.

 

II-8. Devoir de réserve : Conscient de la relation spécifique qui le lie à ses consultants, le praticien observe une attitude de réserve en toutes circonstances.

 

II-9. Devoir de suivi : Le praticien au service de la personne se doit d'assurer la continuité de son accompagnement ou d'en faciliter les moyens.

 

II-10. Liberté de l'engagement du praticien : Le praticien ou l'Enseignant n'est jamais tenu de s'engager dans une pratique de soins ou d'activations.

Dans le cas de refus il se doit néanmoins de conseiller un autre praticien ou intervenant.

 

II-11. Rapport à la médecine : Les techniques énergétiques en tant que système énergétique, peuvent compléter avantageusement un programme de soins de santé en accélérant ses effets ou en limitant les effets secondaires de certains traitements.

Elles ne se substituent pas non plus à ceux-ci. Le praticien ne pose pas de diagnostic, ne donne pas de prescription et en aucun cas il ne modifie le traitement médical ou psychologique d'une personne qui vient le consulter.

 

II-12. Autres compétences professionnelles du praticien : Il peut cependant, s'il possède d'autres connaissances et compétences dans différents domaines de thérapie et /ou d'accompagnement et en prouvant son professionnalisme, les mettre au service de la personne (naturopathie, accompagnement, fleurs de Bach, coaching, shiatsu, réflexologie, médecine chinoise, etc.).

 

II-13. Rémunération du praticien – Honoraires : Chaque praticien fixe lui-même ses honoraires en conscience et selon un des principes du Reiki, gagner honnêtement sa vie par une juste rémunération.

 

II-14. Informations nécessaires avant un traitement ou une activation, contrat verbal ou écrit : le Praticien doit préciser clairement avant la session, le contenu, la durée, le coût des traitements, et sous quelle forme il sera rémunéré (comptant, chèque).

L'Enseignant donnera toutes les précisions concernant les activations (séminaires, prestations individuelles, contenu, durée, coût, etc...).

Dans les deux cas, durant l'entretien préalable, un contrat verbal ou écrit pourra être établi entre les parties si nécessaire.

 

 

 III - Rapports du praticien à ses confrères, aux autres professionnels de la santé et aux institutions.

 

 

III-1. Information déontologique : le Code de Déontologie des Praticiens est public.

 

III-2. Appartenance institutionnelle et Indépendance professionnelle : Le fait pour un praticien, d'être lié à un centre de soins, de formation, à un lieu de vie ou appartenir à des structures sociales ou associatives ne saurait porter atteinte à l'application des présentes règles déontologiques.

 

III-3. Utilisation du nom : Nul n'a le droit dans un texte informatif ou publicitaire, d'utiliser les noms et titres d'un praticien sans son autorisation expresse et son accord écrit.

 

III-4. Droit de réserve et Règles de confraternité : Le praticien est tenu au droit de Réserve vis à vis de ses confrères et des autres professionnels de la santé.

Il cherchera à établir des relations honnêtes et harmonieuses entre toutes les parties.

 

III-5. Information sur son exercice : Toutes informations du public (articles, publications, émissions radio ou télédiffusées, enseignes, annonces payantes, conférences, documents pédagogiques etc.) doivent être exprimées d'une manière simple et honnête (personnalité du praticien ou de l'Enseignant, nature des soins fournis et résultats escomptés).

 

III-6. Pratique et Fiscalité : Le Praticien se conforme aux règles fiscales et aux droits du pays où il pratique.

 

                 *principalement issu du code édité par la Corporation Européenne des Praticiens Reiki